MASSÂCRE

LES BALLETS DE MONTE CARLO /OPERA SALLE GARNIER, MONACO

DATE

LIEN VERS LE THÉATRE

19 juillet 2017

Choreography : Jeroen Verbruggen.

Costumes : Charlie le Mindu.
MusicThe rite of Spring, The bad Plus (Stravinsky) arranged by Benjamin Magnin.

Length40 minutes.

Original castAlexis Oliveira, Daniele Delvecchio, Christian Tworzyanski, Simone Tribuna, Lennart Radtke, Isaac Lee-Baker, Francesco Mariottini, Benjamin Stone, Anna Blackwell, Taisha Barton-Rowledge, Markta Pospisilova, Anne-Laure Seillan, Kaori Tajima, Anissa Bruley, Alessandra Tognoloni.

CE QU'ILS EN DISENT

Contrairement à Nijinsky plaçant (jusqu’à l’obsession), le cercle au centre de sa réflexion, j’ai mis cette pièce dans une boîte carrée ! Les carrés et les rectangles suggèrent la rectitude, l’honnêteté.Les carrés me rappellent par ailleurs les notions de fondations (celles des maisons), de tracés (ceux des parcelles de terre ou des jardins) et de champs à ciel ouvert qui nous relient au divin.
Les Ballets de Monte-Carlo ont pour habitude d'étirer leur saison jusqu'au coeur de juillet. C'est encore le cas cette saison, avec un dernier programme proposant deux créations de deux chorégraphes habitués des lieux : Jeroen Verbruggen et Sidi Larbi Cherkaoui. Soit un jeune chorégraphe à l'imaginaire inventif et un créateur expérimenté. Cela s'est vu sur scène. Le premier s'est penché sur Le Sacre du printemps (oui, encore un) pour un ballet surprenant même si parfois brouillon. Le deuxième a déroulé son savoir-faire, pour un ensemble qui reste efficace mais n'en oublie pas pour autant la poésie.
Deux créations mondiales ont été données, hier soir dans une Salle Garnier comble en présence de la princesse Caroline.

MENTIONS LÉGALES

CRÉDITS : Jorge Canete

DATES DES TOURNÉES

X