Jeroen Verbruggen, 1983, est un chorégraphe belge, basé en France.

 

Il a étudié le ballet à l’École royale de ballet de Belgique à Anvers et à l’École nationale de ballet du Canada à Toronto. 

Il a participé avec succès au Prix de Lausanne (2000). Son premier solo chorégraphié « Hyperballad » a remporté le concours Eurovision des jeunes danseurs, à Londres (2001). 

Jeroen a dansé avec le Ballet Royal de Flandre et le Ballet d’Europe, pour finalement rejoindre Les Ballets de Monte Carlo en 2004, pour lesquels il a dansé pendant 10 ans. 

Au cours de sa carrière de danseur, Jeroen a eu l’occasion de créer et de danser des rôles majeurs, aussi bien classiques que contemporains, et a fait des rencontres significatives avec des chorégraphes maestro et des styles tels que : Jean Christophe Maillot, Sidi Larbi Cherkaoui, Marco Goecke, Jan Fabre, George Balanchine, William Forsythe, Jiri Kylian, Emio Greco, Johan Inger, …

Parallèlement à la danse, Jeroen a toujours fait de la chorégraphie. 

Toutes les opportunités de participer à des projets de jeunes chorégraphes et de jeunes scénographes l’ont amené à créer pour la Télévision Nationale Belge « Vervlogen » (2001), le Monaco Dance Forum « Jack(L)in the Box » (2011) et de multiples micro-travaux pour l’académie de danse Princesse Grace, …

En 2012, Jean Christophe Maillot lui donne sa première grande chance en créant « Kill Bambi » pour Les Ballets de Monte Carlo, qui sera diffusé en direct dans toute l’Europe sur Arte web live.

Depuis, il a chorégraphié de nombreuses pièces pour la compagnie monégasque, où il a eu la chance, en tant que jeune chorégraphe en résidence, d’explorer librement et de grandir tout en créant.

Arithmophobia (2013), Vraie et fausse licorne (2015), L‘Enfant et Les Sortilèges (2016), Massâcre (2017) qui a été repris à Genève (lien)  (mai 2021), « Aimai-je un rêve ? », d’après l’après-midi d’un Faune (2018).

En 2014, Jeroen décide de mettre fin à sa carrière de danseur pour consacrer toute son énergie à la création. 

Cela a été légèrement initié par l’invitation à créer son premier ballet d’histoire complète « Casse-Noisette » pour le Ballet du Grand théâtre de Genève, qui a été pendant 7 ans très présent au répertoire de tournée des compagnies. Il est également invité au prestigieux festival « Dance Open » à Saint-Pétersbourg.

Il est réinvité à Genève pour créer son premier double bill « Ba/rock » composé de « Iris » et « Vena Amoris » (octobre 2016). En mai 2021, il reprend « Massâcre ANON » pour la compagnie. 

Jeroen Verbruggen est polyvalent dans son travail, il chorégraphie pour des compagnies classiques et contemporaines, dont 8 œuvres de soirée complète.

« A Mighty Wind » pour la National dance company Wales (été 2015) qui a également tourné au festival de musique hongrois « Sziget », « Pointless » pour le Ballet National de Marseille (novembre 2016), « Ma mère L’Oye » pour le Ballet des Flandres (mai 2016) également diffusé dans le monde entier. « Orphic Hymn » une soirée remplissant Triptych Ballet pour le Ballet National Slovène (novembre 2017). « Sciamachy » pour le Ballet national de Finlande (mai 2019), suivi d’un nouveau marathon de danse énergique et complet intitulé « Dance Hall » pour le Théâtre du Ballet de Moscou (juin 2019), « La fille mal Gardée » pour le Ballett Basel theater (novembre, 2021). 

En Allemagne, il a créé : « Where have all the Flowers gone » pour le Ballet Nuremberg (juin 2016), « The Great Trust » pour le Hessisches staats ballett, créé à Darmstadt (avril, 2018). Une performance expérimentale de ballet à 360° « Open (S)pace » pour le Ballet im Revier, Gelsenkrichen (mai 2018). Participation « Minute made » avec « X » du Theater Gartnerplatz, Munich (juillet, 2019). « Dornröschen, Once upon a dream » pour le Leipziger Ballett, Allemagne (novembre 2019) NOMINÉ POUR « DER FAUST 2020 », « Der Feuerfögel » pour le Staatsballett Karlsruhe (janvier 2021), « Amor & Psyche ? » pour le National Theater Mannheim (mai 2022).

Jeroen prépare actuellement son prochain projet avec Tobias Kratzer pour son opéra « Moise & Pharaon » pour le « Festival d’Aix 2022« , ainsi qu’une nouvelle interprétation de Pulcinella pour Les Ballets de Monte Carlo en collaboration avec Charlie le Mindu et Wolfgang Menardi. Et une nouvelle soirée complète à Barcelone.

Les magazines, les prix et les critiques ont loué le travail de Jeroen au cours des sept dernières années, en tant que jeune chorégraphe engageant à tous les niveaux, et il est très demandé dans toute l’Europe.

Le travail de Jeroen est un voyage visuel complet, il doit ses succès à ses nombreux collaborateurs, où la haute couture rencontre le cirque, le piano virtuose et le rire électronique.

Charlie le Mindu, “ON AURA TOUT VU”,, Emmanuel Maria, Tim Van Steenbergen, Clifford Portier, Ines Alda, Emilie Roy, Fabiana Piccioli, Chiara Stephenson, Remy Nicolas, Ben Ormerod, Samuel Thery, Tina Alloncle, Stefan Levin, Benjamin Magnin, Thomas Mika, Emiliano Ferri, Agalie Vandamme, Sebastien Mari, Sander Loonen, Eva Adler, Atej Tutta, Ana Savic Gecan, Billy Sueiro, Aleksandr Shaikin, Erika Turunen, Dmitry Razumov, Jürgen Kirner, Paul Surdidge, … « 

Jeroen Verbruggen, 1983, is a Belgian Choreographer, based in France.

He studied ballet at The Royal Belgian Ballet School in Antwerp, and The National Ballet School of Canada in Toronto. 

He successfully participated at the Prix de Lausanne (2000). His first choreographed solo “Hyperballad” won at the Eurovision contest for young dancers, in London (2001). 

Jeroen danced with The Royal Ballet of Flanders and the Ballet d’Europe, to finally join Les Ballets de Monte Carlo in 2004, for whom he danced 10 years. 

In his dance career, Jeroen, experienced to create and dance major roles both classical as well as contemporary, significant encounters with maestro choreographers and styles such as: Jean Christophe Maillot, Sidi Larbi Cherkaoui, Marco Goecke, Jan Fabre, George Balanchine, William Forsythe, Jiri Kylian, Emio Greco, Johan Inger, …

Parallel to his dancing, Jeroen always choreographed. 

Every possible opportunity to participate in young choreographer & young scenographer projects, lead him into creating for Belgian National Television “Vervlogen” (2001), the Monaco Dance Forum “Jack(L)in the Box” (2011) and multiple micro works for the Princess Grace academy of dance, …

In 2012, he’s given his first big chance by Jean Christophe Maillot, creating “Kill Bambi” for Les Ballets de Monte Carlo, which is live broadcasted all over Europe on Arte web live.

He since, has choreographed many works for the Monegasque company, where he was given the chance as a young choreographer in residence to explore freely and grow while creating.

Arithmophobia (2013), True and False Unicorn (2015), L’Enfant et Les Sortilèges (2016), Massâcre (2017) Which was revived in Geneva (Massâcre ANON) (May, 2021), « Aimai-je un rêve ?”, after afternoon of a Faune (2018)

In 2014, Jeroen decides to end his career as a dancer to devote all his energy to create. 

This was slightly initiated with the invitation to create his first full length story ballet “Casse-Noisette” for the Ballet du Grand theatre de Geneve, which was for 7 years very present on the companies’ touring repertory. And was invited to the prestigious “Dance Open” Festival in St. Petersburg.

He’s re-invited to Geneva to create his first double bill “Ba/rock” composed of “Iris” and “Vena Amoris” (October 2016). In May 2021, he revived “Massâcre ANON” for the company. 

Jeroen Verbruggen is versatile in his work, he choreographs for both classical and contemporary companies, including 8 full evening works.

A Mighty Wind” for National dance company Wales (summer, 2015) which even toured to “Sziget” Hungarian music Festival, “Pointless” for Ballet National de Marseille (november, 2016), “Ma mère L’Oye” for Ballet Flanders (may, 2016) also broadcasted worldwide. “Orphic Hymn” an evening filling Triptych Ballet for the National Slovenian Ballet (November 2017). “Sciamachy” for the Finnish National Ballet (May 2019), followed a new energetic, full length dance marathon entitled “Dance Hall” for Theatre Ballet Moscow (june 2019), “La fille mal Gardée” for Ballett Basel theater (November, 2021) 

In Germany he’s created: “Where have all the Flowers gone” for Ballet Nuremberg (June 2016), “The Great Trust” for the Hessisches staats ballett, premiered in Darmstadt (April, 2018). An experimental full-length 360° ballet performance “Open (S)pace” for Ballet im Revier, Gelsenkrichen (May 2018).“Minute made” participation with “X” of Theater Gartnerplatz, Munich (July, 2019). “Dornröschen, Once upon a dream” for Leipziger Ballett, Germany (November, 2019) NOMINATED FOR “DER FAUST 2020”, “Der Feuerfögel” for Staatsballett Karlsruhe (January, 2021), “Amor & Psyche?” for National Theater Mannheim (May, 2022)

Jeroen is currently preparing his upcoming project along with Tobias Kratzer for his opera “Moise & Pharaon” for the “Festival d’Aix 2022”. As well as a new interpretation of Pulcinella for Les Ballets de Monte Carlo joining forces with Charlie le Mindu and Wolfgang Menardi. And a new full evening in Barcelona.

Magazines, awards and critics have praised Jeroen’s work over the past 7 years, as an engaging young choreographer on all levels and is in high demand across Europe.

Jeroen’s work is an all-in-all visual trip, he owes his successes to his many collaborators, where high Fashion meets circus meets virtuose piano meets electronic laughter.

Charlie le Mindu, “ON AURA TOUT VU”, Emmanuel Maria, Tim Van Steenbergen, Clifford Portier, Ines Alda, Emilie Roy, Fabiana Piccioli, Chiara Stephenson, Remy Nicolas, Ben Ormerod, Samuel Thery, Tina Alloncle, Stefan Levin, Benjamin Magnin, Thomas Mika, Emiliano Ferri, Agalie Vandamme, Sebastien Mari, Sander Loonen, Eva Adler, Atej Tutta, Ana Savic Gecan, Billy Sueiro, Aleksandr Shaikin, Erika Turunen, Dmitry Razumov, Jürgen Kirner, Paul Surdidge, …”

Legal mention

credit : Jorge Canete

Tour date

X