L’ENFANT ET LES SORTILÈGES

COMPANY: OPÉRA DE MONTE-CARLO SALLE GARNIER

DATE

LIEN VERS LE THÉATRE

21 juillet 2016

Chorégraphie : Jeroen verbruggen.
Costumes : ON AURA TOUT VU.
Scenography : ON AURA TOUT VU.
Assistent scenography : Emilie Roy.
Photography : Alice Blangero.
Light design : Samuel Thery.
Music : « L’Enfant et Les Sortilèges », Maurice ravel & “When I am laid in earth”, Ludovico Monk (d’après Purcell).
Poem : Colette.
length : 48 min.
Original cast : Daniele Delvecchio, Anna Blackwell, Christian Tworzyanski, Asier Edeso, Melih Mertel, Alessandra Tognoloni, Gaëlle Riou, Elena Marzano, Anjara Ballesteros, Kaori Tajima, Le Wang, Mikio Kato, Frances Murphy, Koen Havenith, Artjom Maksakov.

IMAGES

CE QU'ILS EN DISENT

La lecture chorégraphique du livret de Colette par Jeroen Verbruggen était très attendue. Et pour cause : depuis son travail iconoclaste et déjanté Kill Banbi en avril 2012, cet artiste issu de l'École du Ballet Royal d'Anvers nous avait fasciné par son intensité créative à dialoguer scéniquement avec la mort dans son Aritmophobia de juillet 2013 ou bien encore par l'incandescence de ses délires inconscients dans True and False Unicorn en juillet 2015.
"L'été danse" aux Ballets de Monte-Carlo au travers de deux programmes rapprochés en cette fin juillet, toujours dans le cadre du trentième anniversaire de la compagnie, dont le premier proposait le 21 deux créations, confiées à Jeroen Verbruggen avec L'Enfant et les Sortilèges et à Vladimir Varnava avec Le Baiser de la Fée, avant une reprise de Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot.
Jeroen Verbruggen nous propose à travers son ballet une lecture personnelle du livret de Colette. L’action se déroule dans une maison que l’enfant met en désordre puis dans un jardin où il s’en prend à la nature. L’idée qui sous-tend l’ensemble de la pièce du jeune chorégraphe est la suivante : la maison, c’est l’enfant.

MENTIONS LÉGALES

CRÉDITS : Jorge Canete

DATES DES TOURNÉES

X